28.7.06

Enalé a vacances ...

26.7.06

Comment peut on ...

... être Wallon ? (extrait de "LE SOIR" du 12 juin).

Escuzez mi di esse si tårdu po vos d'è djåzer : c'est on long boket a lure !
Véla on resume:

Comment peut-on être Wallon

... quand l'histoire scolaire ne mentionne pas [les mouvements wallons et] ceux dont on étouffa la voix quand ils parlaient de la Wallonie, ceux qui écrivaient au Roi pour lui faire remarquer qu'il n'y avaient pas des Belges mais des Flamands et des Wallons,
les Destrée, les Bovesse, les Truffaut, tous ceux dont le lecteur est vraisemblablement incapable de dire grand chose,
à part que leur nom est celui d'une avenue.

... quand les grands médias francophones, quand les radios et TV officielles pratiquent un parisianisme (pharisianisme ?) à la belge et abordent la Wallonie tantôt comme une réserve folklorique, tantôt comme une réalité calamiteuse et gangrenée par le clientélisme et le chômage ?

... quand on s'inscrit dans un système fédéral imposé au rythme des exigences institutionnelles flamandes ?

... quand la loyauté fédérale est, dans ce pays, une vertu essentiellement pratiquée en français ?

... quand les Wallons eux-mêmes refusent leur identité ?

Et pourtant, il faut que la réponse ne tarde pas.
À défaut, il faudra peut-être l'improviser dans l'urgence d'une autonomie de hasard.

25.7.06

Notre enquête sur les puces





Si nous étions restés Français en 1815 ...

Ceux d'entre nous qui le désireraient pourraient être payés .... pour un séjour près du pôle sud :
Nos scientifiques pourraient faire une campagne dans les terres Australes Françaises.
Comme des militaires, des infirmiers, des menuisiers, des électriciens, des mécaniciens, des cuisiniers, des boulangers et tous artisans dont la présence est nécessaire sur une telle base ....

Si nous étions restés Français en 1815 ...

Les services d'Etat seraient à la mesure d'un grand pays, un exemple entre milles:

L'institut géographique national de la France dispose de moyens à la mesure d'un grand pays et d'un territoire énorme, comparé à celui de la Belgique.
Les photos aériennes superposées aux cartes ne s'arrêteraient pas à Givet et à Quevy.

Et nous ne serions pas réduits, comme les habitants des républiques bananières et des principautés d'opérette, à utiliser les services de compagnies américaines - la partie ce ces services que les électeurs de Bush acceptent de fournir - avec le niveau de qualité qui les intéresse eux de nous offrir et pour autant que la "vieille" Europe ne critiquions pas trop les comportements erratiques de leurs dirigeants...

Notre enquête sur le vote par ordinateur ...

Votez :
Free Vote Caster from Bravenet.com
et/ou entrez vos commentaires ...

Si nous étions restés Français en 1815 ...

Nos fonctionnaires (du fisc, de la poste, des chemins de fer, ...) pourraient demander leur mutation dans des régions magnifiques comme la Bretagne ou la Savoie, dans des régions au meilleur climat comme la Provence ou la Côte d'azur, dans des régions accueillantes comme la Bresse ou la Dordogne, etc etc ...

Si nous étions restés Français en 1815 ...

Notre marine ne serait pas la même : nos marins militaires, au lieu de patrouiller au large de Blankenberghe avec des escales à Anvers voire à Calais, silloneraient les 7 mers, depuis les Comores jusqu'à Pondichery, ou le Pacifique des Marquises à Tahiti, et joindraient les Antilles à l'atoll de Clipperton via le cap Horn.

On ne comparera pas les vrais bateaux de la marine Nationale aux plus gros navires militaires de la "composante marine" belge - car ça en humilierait plus d'un, à commencer par nous.

Mais on ne peut s'empêcher de mettre en face de notre patrouilleur P902 Libération (en mission de représentation ? affrontant les eaux de la Meuse ?) le patrouilleur français P681 Albatros après une chasse aux pirates au large d'Aden.

Si nous étions restés Français en 1815 ...

Ceux des wallons qui n'auraient pas fait partie de leur carrière(*) à La Martinique, à la Réunion, en Polynésie, à Marie Galante, ... y auraient des parents ou amis à qui ils y rendraient visite.


(*)sans rien perdre des avantages de carrière, et souvent avec des congés payés en métropole (dans un village de Wallonie ...)

23.7.06

Il joue aux boules .... en musique

Cti la, c'est on musicyen !

(I vo fåt Windows Media Player ...)

Autres clips mis à la disposition d'Innocent Citron par un lecteur (voyeur ?) enthousiaste.

19.7.06

Si nous étions restés Français en 1815 ...

Hors de notre pays (la France) nos Professeurs, Régents, Instituteurs, ... seraient les bienvenus dans tous les lycées Français du monde entier, pour une carrière partielle ou complète.
Y compris dans celui de la capitale de la Flandre (Bruxelles ?).

La terre s'est fort réchauffée depuis 100 ans

La preuve incontestable nous en est communiquée par un savant spécialiste qui compte parmi nos lecteurs les plus enthousiastes ....


Ele tere si ritchåfe : O vént tot djusse di m'avoyî ene prouve irefutaepe.

Ene ôte di nos lijheus (voeyeus ?) raconte k'a côte d'azur il a veyou li moes passé des djins ki n'avént minme pont di mayot télmint ki fijheut tchôd !

18.7.06

Vertije ....


Vos diroz
"Ké mestî ki fwaiynut (F: font) la, hon ces djins la, dji ni vôreus nén esse a leu plaece"

Mi, li ci ki dji ni vôreus nén esse a si plaece c'est l'houme k'a prind li foto ...


Si vous tremblez pour ces deux là, pensez à celui qui les photographie ...

13.7.06

On m'a scrît ...

Dans Firefox l'affichage est normal, dans Internet Explorer , le sondage a complêtement décalé le texte du dernier message posté vers le bas, laissant un grand espace vide. Je n'ai pas cela sur mon blog que tu connais....un mystère à éclaircir.
Amicalement.

Vos n'astoz nén li preumî a mi li dire. Mins graece toulminme.
Il ni vos fåt nén pinser ki c'est mi ki caxhe a moustrer a tertous ki MICROSOFT fwait di triviè co ene afwaire di pus. (Ne croyez pas que je cherche à exemplifier une connerie de plus dans les oeuvres de Bill Gates: je n'y suis pour rien).

Nos lecteurs voyeurs ont le choix entre essayer l'extraordinaire browser gratuit Firefox ou prendre leur mal en patience jusqu'à ce que quelqu'un m'ait montré comment mettre Internet Explorer au pas.

11.7.06

Pocwè esse ki les autorités di walonereye ni font rén conte les aernakeus ?








LA RAMEE bière walonne ? Encore une croyance qui ne résiste pas à un examen attentif des textes en petits caractères.





Les ôtes ernakes des swè-dijhant bires di Walonreye :

LEFFE

CINEY
MAREDSOUS
Si vos boevoz voltî des bires flamindes, boevoz cenes ki ni sont nén honteuses di l'esse (Duvel, Rodenbach, Afflighem ...).

Alternativement, achetez des bières fabriquées dans la région où vous payez vos taxes !
Faites vivre des WALLONS, soutenez leur - et votre - sécurité sociale ...
Et ne vous laissez pas berner par des publicités à la limite de l'honnêteté !

Pocwè esse ki li conseye comunåle eyet les politikîs di DINANT, DENEE, JODOIGNE, eyet CINEY leyént fé ça sins bodjî ?

Et pourquoi le conseil communal de CINEY, ceux de de DINANT , de DENEE, de JODOIGNE ne font ils rien pour dissocier leur ville de ces pratiques commerciales douteuses ?

4.7.06

Changements climatiques, grands vents fréquents : boulot long terme pour le MET

Ene djin do MET ki n'a nén l'air di bouter rade ....Mins ni li purdoz nén po on feneant. I n'avance nén rade, paski les grands vints des candjmints climatikes font k'il a bråmint des parapluves skettés a ramasser.

3.7.06

Enocin Citron vos l'aveut bén dit ... (Un témoignage de plus ...)

Nos lecteurs (voyeurs ?) savent tout l'acharnement d'Innocent Citron dans son incessante quête de réponses aux questions qui tracassent l'humanité, comme "Qui sommes nous ?", "D'où venons nous ?", "Où allons nous ?" et "Qu'est ce que les écossais portent sous leur kilt ?".
En cette dernière matière, le témoignage photographique qu'il vient d'obtenir, et qui est publié ci dessous, jettera un peu de lumière supplémentaire.


Enocin Citron l'a todi dit : ces djins la ni metént pont di coulotes. Mins cwand i li fwaiynut vir a des efants, Enocin dit ki c'est des mannetes djins, ki fåreut mete en prijhon avant ki îs ni divnuxhent des Dutroux.

1.7.06

Vosse caerte a puce ...

Des politiciens, des fonctionnaires, des banquiers font mine de croire que les cartes à puces sont LE moyen le plus sûr de ... etc etc
Il en va des cartes à puces comme des billets de banque ou des cartes d'identité: seuls les honnêtes gens y croient, les malhonnêtes trouvent le moyen d'en fabriquer de fausses.

Ces politiciens, fonctionnaires, banquiers sont ils aussi crédules qu'Innocent Citron ?
Ou bien auraient ils d'autres motivations ?

Po sawé kimmint li candjî