27.2.07

Mr Cheney visite Mr Karsai

...ils échappent de peu à un grave attentat qui n'est pas sans conséquence :

(les taches de sang rongent le cuir !)

22.2.07

19.2.07

Bikini


Atoll da Bikini, li prumî djoû då moes di Mås, 1954

L'esplosion esteut mile côps pusse foite ki li cene d'Hiroshima.
El tere n'est pus li minme dispu ci djoû la.

18.2.07

Ecran bleu

Dji seus bén contint ki Microsoft n'est nén dins l'aviyon ki dji va monter didins!

8.2.07

Kimint k'o fwait l'ovraedje di nos djoûs



I manke so li foto li délégué do syndicat, li responsåve d'el formation, li magazinî eyet co sacwants ôtes, k'estént trop ocupés po vneu fé prinde leu foto aveu li seu ovrî ki boute.

Le jour où cette photo du groupe devait être prise, le délégué syndical, le médecin du travail, le président du comité d'entreprise, le contrôleur de gestion, le responsable des achats, le chef-magasinier, le responsable du bureau des méthodes, et la chef comptable n'ont pas pu se libérer de leurs importantes obligations.

Il en fût de même pour le directeur général: c'était le jour de l'assemblée générale des actionnaires - ceux qui lui avaient donné plein pouvoirs - à qui il devait expliquer comment il allait s'y prendre pour faire monter le cours de l'action - sans qu'il soit trop évident que c'était aux dépens du futur l'entreprise.

7.2.07

Dji mi va li dire, mi, à BELGACOM



Cher Monsieur NO-REPLY@certipost.postbox.be

Par un courrier dans ma boite aux lettres électronique
, vous me proposez un nouveau "E-Service" : une version "e-mail" de ma facture Belgacom.

Ce nom mystérieux (Certipost?) et cette adresse (postbox.be ?) ne me permettent pas de comprendre si vous êtes Mr Belgacom lui même ou bien une de ces sociétés arnaqueuses qui se multiplient sur Internet.
Je vais choisir de m'adresser à vous comme si vous étiez une division de la grande compagnie de téléphone que le monde entier envie à la Belgique - et dont notre gouvernement n'a pas encore entériné l'absorption par le mécène étranger qui comblera un trou de son budget qu'il n'avait pas prévu.
Je choisis donc de croire que vous êtes un enfant naturel de Belgacom, que celle ci n'a pas reconnu, parce que ses patrons sont un peu honteux d'en être responsables.

A leur place ce sentiment serait aussi le mien, comme vous le verrez dans ce qui suit.

Non merci , je n'ai envie d'aucune version électronique de ces documents que le facteur m'apporte chaque jour en version papier.
D'abord, une facture électronique n'a d'ailleurs toujours pas de valeur légale (selon mon comptable; s'il se trompe veuillez me communiquer l'adresse du vôtre afin que jeles mette en contact).
Ensuite et surtout, à chaque fois que je recevrai une facture par courriel - qu'elle soit émise par vous ou par tous les autres fournisseurs qui ne manqueront pas d'entrer dans votre sillage - il me faudrait gaspiller le temps nécessaire à mettre mon imprimante en marche, à y remplacer mon coûteux papier photo par celui qui convient à ce genre de missive, et à l'imprimer moi même; tout çà pour un coût bien supérieur au prix de revient de Belgacom qui utilise des imprimantes prévues pour de gros volumes.

Je ne comprends rien à vos E-services ni à ce qu'ils pourraient bien avoir comme avantage pour moi. Mon impression est qu'il ne s'agit que de pseudo services et je soupçonne que c'est surtout vous que cela arrange.
Si ce n'est pas le cas, recontactez moi l'année prochaine, ou la suivante.
Par l'intermédiaire d'une vraie personne si vous voulez réellement faire affaire : je ne tombe plus dans les pièges que me tendent les robots.

J'en profite pour vous signaler que je n'ai pas non plus envie de 2 places pour le concert d'Erembodegem, ni pour celui d'Halle Boeienhoven. D'autant plus qu'il s'agit de musiciens que vous avez choisis à ma place - et dont vous qualifiez le talent de prometteur pour des raisons que je soupçonne plus familiales que musicales.
Quant au sac de voyage en pur plastic couleur sequoia, imitation lapin, que vous aviez réservé spécialement pour moi - vous pouvez le distribuer aux petits pauvres, s'ils l'acceptent : sa taille menue suffit certainement pour y caser toutes les possessions d'un sans logis.

Je ne vous ai rien demandé d'autre que de me connecter au réseau téléphonique - et ADSL bien sûr, et je supporte mal que vous utilisiez cette relation pour m'envoyer vos spams et publicité à bon marché pour des produits qui ne le sont pas. Pourquoi me dérangez vous avec vos sollicitations commerciales et vos propositions de services aussi ineptes, sans même aller vérifier que je suis inscrit sur la liste Robinson ?

Auriez vous envie que vos clients deviennent ceux de Talk-Talk ou Tele2: la contraction de votre chiffre d'affaire arrangerait sans doute bien vos employés [les plus agés auxquels l'Etat servira des prépensions, comme les plus jeunes - qui monteront en grade plus vite] aussi bien que la direction - qui payera ces nouveaux managers bien moins cher qu'il ne payait les anciens.
Tout ça aux frais des contribuables, dont je suis : donc si c'est là l'objectif de votre organisation, sachez que je ne suis pas dupe !
Je resterai votre fidèle client pour un service de base - mais pour rien d'autre.

Même si ces "e-services" m'intéressaient, la façon dont vous ambitionnez de me les rendre ne correspond pas aux niveaux de qualité que j'exige de mes fournisseurs: si je clique sur le lien que vous me proposez dans votre courrier, je m'embrouille dans des pages qui me demandent de m'enregistrer, en y entrant des renseignements que je vous ai déjà fournis maintes fois. Si je commets la moindre erreur un message cryptique me fait comprendre que je dois tout ré-encoder, sans bien sûr vraiment m'informer sur la façon de ne plus me tromper (Au lieu de "Vous avez un problème" je préférerais lire "Vous devriez procéder comme suit").

Quand j'ai pu éviter tous les pièges que vos pages web tendent sur mon parcours, quand j'ai pu loucher une fois sur une facture de mon téléphone fixe, je ne puis plus me connecter une seconde fois pour consulter ma facture de GSM sans m'enregistrer à nouveau - ce que vous ne me permettez pas puisque je suis déjà enregistré etc etc.

Votre site mérite un Oscar pour sa grande complexité - laquelle est bien reflétée par le nombre important de pages de votre "support en ligne", où personne n'est là pour nous 'supporter': il consiste seulement en un système de questions guidant la navigation dans le volumineux paquet de questions fréquement posées; on pourrait mieux le définir comme une aide sur l'aide, ou "support en pages" plutôt que "support en lignes" - pardonnez moi ce calembour.

Il est vraisemblable que mon Quotient Intellectuel de francophone n'est pas suffisant pour que je sois autorisé à utiliser les pages Web de cette Grande Oeuvre dont vos services informatiques semblent si fier - trop vite : dès qu'ils ont testé une fois, avec le plus demeuré de leur supérieur, ils en infèrent que cela doit marcher pour moi, si ça a marché pour eux. Pourtant bien des choses passent au dessus de ma pauvre tête quand je contemple ces pages là.
Je n'ai en effet, et malheureusement, pas été "éduqué" comme eux, en regardant un clip dans la partie supérieure d'un écran de télévision dont le bas affiche une nouvelle du Beloutchistan et la dernière ligne les cours de l'action d'une société qui a changé de nom hier et en changera encore demain.
Et j'ai besoin de pages qui n'ont pas été conçues par des incapables de "faire simple" dès qu'il y a un moyen de "faire compliqué".

Donc, et pour conclure : après mûre réflexion je suis convaincu que le QI de vos informaticiens, aussi élevé qu'il soit, n'arrive pas encore au niveau qu'il faut pour être clair dans leurs relations avec des gens comme moi.
Quant à vos E-services, je vous suggère d'essayer de les vendre ailleurs. Par exemple chez ma voisine.
Mais attendez un peu avant de lui en parler - à moins qu'ils ne comprennent beaucoup d'Omega-3, car ce mois-ci c'est surtout cela qui l'intéresse.
Parce qu'elle le vaut bien.

(s) Innocent Citron +32 413 45678

6.2.07

to: The Guiness Book of Record,

attention : The Editor,

Dear Mr Editor,
This is to draw your attention on BELGACOM (the famous Belgian telecommunications company, the very one the other countries are jealous on us Belgians about), more precisely on the web site that this company dedicates to its customers, i.e. the so-called Belgacom E-SERVICES web pages.
I hereby suggest that you classify this site as the holder of the security-paranoïa record for the coming year, on the following ground:
Assuming you are a pugnacious enough surfer, and furthermore, desesperately want an access to this site, you will end up finding that in order to open and use an account with them, it is necessary to know /remember and type-in a record amount of information items, amounting at least to the double of the majority of the websites routinely reached by normal people: the user name (login), password, customer ID, and activation code.
The rules on the password are very stringent (it must contain a minimum number of letter AND a minimum number of digit, etc).

My guess on why Belgacom's WebMasters implemented such ferocious access security procedure : the main usage of the site is to find out the amount of one's forthcoming phone bill ; imagine the mess Belgacom would be in if anybody could be able to pay anybody else's phone bill ?

5.2.07

4.2.07

Vos estoz trop scran : alez zels vos coûtchî !



Attention: si l'aiguille est dans la zône rouge, vous êtes trop fatigué : il est grand temps de vous mettre au lit !

3.2.07

Sacwants beas signås !

Ene promocion des fotografes di li police : allez vîr
Eyet: pa eyu fåt il s'endaler di droci ?


merci à Bordel-Routier-Quotidien

1.2.07

Gråces a TheFirstPost : on pitit tank po les sôdårds

Ils sont mieux là qu'en Irak, les GI's,
à djouwer aveu leus pitites cacayes !