27.11.06

Remerciements à ceux qui m'apprirent le Liégeois

Encore une trouvaille qui sert à autre chose que ce qu'en espéraient leurs inventeurs ... Vous savez sans doute que ce fût le cas souvent depuis que les chaussées romaines, prévues pour faciliter l'accès des Légions aux plus profonds recoins de l'Empire servirent surtout à nos ancêtres pour ... conduire leurs chicons au marché.
Pour moi, il en fût de même pour un ensemble de règles d'orthographes dont l'apprentissage (en trois soirées !) m'a permis de comprendre un langage jusque là absolument mystérieux parce que complètement hermétique.

Je m'explique : Originaire du Brabant - dont j'ai pratiqué le Wallon très jeune grâce à la fréquentation assidue des garnements les plus mal élevés de mon village - j'ai eu la chance (et la malchance ?) de travailler pendant près de dix ans dans une grosse usine de la région Liégeoise.

Une de mes premières décisions, après quelques jours de travail, fut de m'offrir un exemplaire d'un petit livre dont le titre paraphrasait Assimil : "Li walon di Lidje sins må di tiesse"
J'espérais naïvement que la lecture de cet ouvrage et l'assimilation de son contenu allaient me permettre de comprendre ce que les membres du personnel de mon nouvel employeur pouvaient se dire à voix basse derrière mon dos d'abord, puis très vite sans prendre la moindre précaution pour ne pas être entendus, dès qu'ils eurent appris mon origine non-principautaire

Mais mon espérance de maîtriser le parler Liégeois fut rapidement déçue: que je le lise à voix haute ou bien à voix basse, il me semblait impossible d'intégrer ces étranges successions de sons. Bref le bouquin en question disparut vite sous les piles de documents qui s'accumulèrent sur mon bureau. Il y est sans doute encore.

Bien longtemps après, rentré dans mon village natal, j'y constatai que le Wallon local semblait oublié même des hommes qu'étaient devenus les galopins qui m'avaient permis de l'apprendre. Il n'était plus parlé que par ceux qui étaient restés assez intelligents - bien que devenus adultes ! - pour ne pas craindre s'ils utilisaient le Wallon en rue ou pour faire leurs courses, d'être pris pour des primaires, originaires du quartier le plus mal famé du village.

Cependant les dirigeants de notre centre culturel avaient compris que notre culture n'était pas celle de Bruxelles, qu'il se devaient de veiller à ce que notre vieux langage ne disparaisse pas trop vite, et qu'il leur fallait organiser un cours de Wallon parlé et écrit. Je m'y inscrivis dès que j'en entendis parler.

Une des premières choses que l'on m'y expliqua, c'est qu'un grand nombre de mots sont communs aux parlers de Wallonie, de Malmédy à Ecaussines et de Rixensart à Léglise. Et qu'ils ne se distinguent que par ... la prononciation. Bien sûr, on dit lapén ici et robète ailleurs, on dit crompire là bas et canada ici. Mais ces cas sont des exceptions, un peu comme on ne dit fada qu'à Marseille, et huitante qu'à Lausanne

Aussi paradoxal que cela puisse paraître à beaucoup d'entre nous, le Liégeois est aussi proche de leur wallon que ne l'est du Français la langue des bars mal famés de Montreal - croyez moi, j'en fus un client assidu . Mais j'avais à y demander à mes interlocuteurs, pour que je les comprenne, soit de parler Anglais, soit d'écrire en Français ce qu'ils voulaient me dire!

Pour en revenir au Liègeois, et par ailleurs à tous les autres parlers Wallons, grâce aux travaux d'une douzaine de véritables linguistes, polyglotes, professeurs de langue, interprètes ... rencontrés en chair et en os ou par pages web interposées, j'eus vite appris comment orthographier ma prononciation particulière de brabançon, puis comment lire ce même orthographe à la Liégeoise, et à la façon de Charleroi, ... à celle de Bastogne. C'est depuis lors QUE JE COMPRENDS ENFIN LE LIEGEOIS !

Autrement dit, j'ai facilement détourné cette notation que l'on appelle maintenant "orthographe wallonne unifiée" de son but original - rendre les mêmes textes lisibles par tous les Wallons - pour atteindre un autre objectif: moyennant quelques soirées de travail, permettre aux wallons, quel que soit leur origine, de dialoguer en conservant le parler et l'accent de leurs ancêtres.

J'espère que d'autres génies auront une idée analogue avant que je retourne dans les bars de Montréal, car après tout, c'est le français qu'on y parle, même si, à l'oreille, l'accent chantant des quartiers populaires de Montréal fait penser à une variante (hermétique) du Liégeois !

PS je ne signerai pas de mon nom, car la vérité officielle est qu'il y a DES parlers endogènes, et qu'il y a, à Bruxelles, trop de fonctionnaires, de journalistes, ... payés pour entretenir ce mythe, et trop de politiciens qui ont trop à gagner de nos divisions.

Les vindeus di cacaye amerikins
font des liårds so li dos da nos grands politikîs

Atchtez vo ene bele caskete ou bén ene bele frake aveu li tiesse da vosse n'élu

Souvenir de guerre


C'est èm popa ki l'a prind a on Nazi a Hambourg en avri 1945.
Cwè esse ki fijheut avårla èm popa a ci timpe la ?
Bén il esteut come tos les Walons di c'n'ådje la en trin di fwè li guere, po disfinde li Beldjike - do timpe ki les houme flaminds estént eralés à leu måjhone dispu lon timpe. Eyet wangneunt bråmint des liårds dins leu cinse, po racheter les cinses a les walons après li guere ....

Pistolet automatique FN 1900, acheté par un Belge mais réquisitionné par l'armée allemande durant une des deux guerres mondiales.
Mon père - ce héros au sourire ...- le prit à la ceinture d'un nazi aux environs d'Hambourg en 1945.
Ce ne devait pas être un nazi fort dangereux car le canon de l'arme est tordu, et risque d'exploser à la figure de celui qui oserait s'en servir.
Mais c'est un des rares souvenirs que j'ai de l'éducation que mon père, à l'époque, me donnait - par son absence !.
Pourquoi n'ai je pas eu la chance d'avoir un père flamand, rentré à la maison à la mi 1940, et qui aurait pu m'éduquer cinq ans de plus que ne l'a fait le mien ?
Et qui a commis cette loi stupide qui m'obligerait à remettre à la police ce souvenir inoffensif, tout ce qu'il me reste de cette période d'absence de mon père - en dehors de névroses dont l'origine remonte précisément à cette absence ? (cfr guy corneau: Père absent, fils manqué).

A propos de mon article "souvenir de guerre" : O m'a scrît

On fidele lijheu voeyeus m'a scrît çu ki shût :

Re: Possession d'armes, loi qui oblige les détenteurs les déclarer et les remettre aux autorités - sauf conditions (métier à risque, tir sportif, collection mais au minimum 10 armes, conditions de protection personnelles, ...) auxquelles le cas qui suit ne répond pas.


Bon nombre de personnes possèdent des armes qui sont le souvenir de leur carrière, un cadeau fait durant celle-ci ou pour la clôturer, ou un leg familial sentimentalement important.

La plupart de ces gens sont d'honnêtes citoyens au casier judiciaire vierge et qui ne représentent aucun danger pour autrui. Leurs armes sont pour eux comme les médailles d'un sportif ou les toques d'un grand chef.

J'ai fait la plus grande partie de ma carrière professionnelle à la FN Herstal et j'ai reçu, au cours de celle-ci, plusieurs armes qui marquaient des évènements importants : confirmation de mon engagement après période d'essai (cadeau de mon épouse), fin de la fabrication du pistolet 7,65 (offert par la FN), départ à la pré-pension (offert par A. V. pour services rendus).

J'ai d'autre part des souvenirs familiaux dont je ne veux pas me défaire, trois fusils fabriqués pour faire la nique au allemands durant la guerre 14/18 par le grand-père de mon épouse, forgeron d'armes :

Si je respecte la loi, tout ce patrimoine familial me sera confisqué.

Je pense qu'un appel aux sentiments du législateur et un retour au bon sens, un retour au sens des valeurs morales et sentimentales devrait permettre des amendements autoriserant ce type de propriétaire à conserver son patrimoine.

Merci de tenter quelque-chose.

Fernand J.



Mins candjî les propôzaedjes di lwès est målåjhey. I fåt scrire a vosse deputé ene lete come el cene ki shût. Eyet dimander à tos vos soçons di fé li minme.

Re moratoire su l'application de la loi sur le contrôle des armes-souvenirs
Cher Madame, Monsieur que j'ai contribué à élire :
Je vous prie de porter votre attention au point que Mr Citron présente dans son appel
http://innocentcitron.blogspot.com/2006/11/o-ma-scrt.html
Puis je compter sur vous pour intervenir en faveur de la proposition d'ajouter une exception de plus (valeur sentimentale, souvenirs familiaux) à la dite loi et en attendant de prévoir un moratoire sur l'application de cette loi dans ce cas précis.


Copier le texte ci-dessus et l'envoyer à votre élu préféré dont l'adresse -et l'email pour les plus dynamiques - se trouve par ordre alphabétique de parti à
pour le CDH
pour Ecolo
pour le MR
pour le PS

Salåde à l'gurnouye



Mindjî des gurnouyes cruwes en salåde ! Li civilizaetion d'ådjourdu vo done tos les djoûs l'ocåzion di fé des noveles esperyinces !

23.11.06

Merci RTB-Fadila

Cet extrait du journal "Ourthe Amblève" fait croire que c'est dans cette région qu'est le bon sens qu'on cherche en vain à Bruxelles.

20.11.06

Encore un ScoopACitron :
le trucage des événements du 11 septembre.

La fable du soit disant Boeing entré dans le Pentagone:
Comment un avion aurait il pu pénétrer dans le Pentagone sans qu'on voie la place de ses ailes, et sans que les débris de ses ailes ne trainent devant le trou ?


Trois tours se sont écroulées à New York et pas deux !
Sans avoir été touché par un avion à l'instar des deux autres tours, comment un troisième building (le building 7) s'est il écroulé de la même manière que les deux autres ? video 1 et video 2

Grâce à Innocent Citron on fait toute la lumière

Foto do payis des Scotîxhes

Bén seur, dj'a scrît ki dji ni djåzeus pu do çu ki les Scotîxhes ont pa dzo leu cote.
Mins ça ni va nén m'espaitchî (F: empêcher) di vos mostrer totes les ôtes laides propositions ki sont fwaites pa ces mannetes (F: (très sâles) djins la !

On drole di djongleu ....

<<----<< C'est em n'appareil à rayon-z-ixes

Les blondes dimandnut k'o mete do 710 dins leu moteur !

18.11.06

Noël Godin n'a nén li timpe di tot fé à li tot seu ....

Alors, puisque le gloupeur tarde à s'occuper d'Yves LeTerne :
entartez le vous même !
(gråces (F:merci) netdisaster.com)

17.11.06

Dj'a troveu on novea Waibe ki si lome www.BuckFush.com

Asteure ça va endaler (F: aller) bén meyeus: nos avans co on côp touwé li sous-chef d'AlQaeda. C'est li 16èm côp.




Al Jezirah ? C'est co Georges hon droci. Dji va awè ene miete do må po aveur des liårds po (F: quelques difficultés pour financer) l'Irak. Vos n'årîz nén co ene ôte videyo aveu Bin Laden azår (F: par chance, par hasard)?




Dj'a bén comprind ki i n'a nén moyén di dislocalizer tos les ovraedjes, totes les oujhenes (F: usines). C'est po ça ki dj'a decidé di leyî rintrer amon nozôtes, dins nosse payis sacwants miyons di mecsikins ki vont bouter a ces ovraedjes la !




Cwè avoz a rdire so ci ki l'administråcion do prezidint Bush dit ?
Divant di fwait conoxhe (F: connaître)ene sacwè a les gaztîs (F:journalistes), o comince pa l'suprimer des 'sicret d'estat', ça fwait ki ça n'est pus ene fwite.
Eyet si l'a ene saki ki dit ki c'est ene fwite, el prezidint s'amnesteye li-minme.




Nos avonture dins l'Irak dji lome ça el sicole da mi democraceye.
I n'a waire (F: guère)d'Amerikins ki sont d'acoird po esse en Irak.
Dins l'idêye da m'democraceye, l'idêye do peupe ni compte nén.




I nos fåt shure nosse lidère-furère :
C'est li ki va no moenner djusk'a nosse wangnaedje (Victwère F:victoire) !




Bush eyèt Angela Merkel:
Li: Esse ki vos voeyoz come les chefs des grands payis si fîynut bén a mi?
Leye : Vousse gadjî ki ci ewaeré la va mi sketer li hanete (F: nuque?)




El televuzion d'Amerike profite di l'ouragan Katrina po dire çu ki les djins pinsent da Bush:

BUSH: El pire des catastrofes k'åreut polou ariver à l'Amerike !


12.11.06

Le pétrole musulman a t il été nationalisé ?


En 1793-99, l'Estat aveut raflé tos les liårds des moennes (F: moines), tos leus bastimints, totes les eglijhes .... mins ene miete après Napoleyon a dit:
1) ki ça n'esteut pus possibe di rinde a les cwèyants (F: croyants) tot çu k'o leu z'aveut prind (paski l'aveu ddja vindou a på près tot po payî ses campagnes en Urope)
2) k'a l'plaece, l'Estat payreut les curés, arindjreut les eglijhes, ...

Eyet asteure, paski l'Estat paye po nos eglijhes eyet nos curés, i divreut payî eto les Imans, eyet monter des moskêyes ?
Por mi les politikîs pinsnut ki nos estans des enocins et fwaiynut (F: font) come si is arinnent nationalisé leu petrole ?
Fåt dire ki c'est cåzumint insi : so 1 lite d'essince, il a bén mwins di profit po les arabes ki di liårds di d' tayes (F: taxes, impôts) po dispinser pas les politikîs.
Cheke anêye nos payans pus tcher po leu essince - paski li cwénzinme(ou kinzin.ne F: quinzaine - salaire payé après deux semaines) da nos imams doet esse ra-osseye ! (F: augmentée v: re-haussée)

Pour nos lecteurs moins cultivés
La nationalisation des biens des cultes catholiques et protestants au début du 19ème fût suivie du Concordat, par lequel Napoléon en compensation s'engageait au nom de l'état à entretenir les églises et payer les pasteurs. La belgique aurait elle nationalisé le pétrole arabe, pour que nos taxes servent maintenant à former et rémunérer les imams ? Il est vrai que l'Etat Belge empoche, par litre d'essence, bien plus d'accises que n'en touchent les pays producteurs. Mais cet argent la vient de notre poche à tous, pas uniquement de la poche des disciples de Mahomet, ni d'une nationalisation de leurs biens.

A Rome, fais comme les Romains ...

Si vos n'astoz nén d'accwoird aveu çi vî dicton la, si vos voloz payî pou leus eglijhes, payî li kinjhaine da leus imans, leu payî des alocations familiales po les efants ki feyenneunt chakin aveu twès feumes, riwaîtiz bén cimint ki tot ça va tourner :


Traduction, pour nos lecteurs moins cultivés.
A Rome faire comme les romains ...
Si vous considérez que ce vieux dicton n'a pas de sens, voyez où celà vous mènera bientôt !

11.11.06

Help us John Kerry, we are stuck here in Iraq ?


Asteur ki Rumsfeld a yeu on pi dins si cou, mezoumes ont des chances !

Et l'orthographe donne une idée du niveau intellectuel (1) des GIs qui sont envoyés là-bas.


(1) D'après l'échelle Leterme, ils ne sont pas encore mûrs pour apprendre le flamand !

10.11.06

Memorial de l'Holocauste (montaedje photografike)


Ambassade d'Israël
A l'attention de Son Excellence l'Ambassadeur
Bruxelles



Votre Excellence,

Vous vous souviendrez de mon grand père Aimable Citron, en l'honneur duquel les autorités de votre pays ont planté un arbre à Yad Vashem dans le mémorial de l'holocauste parce qu'il avait, durant la seconde guerre mondiale, abrité Emile, un petit garçon Juif persécuté par les Allemands.
Après la guerre, Emile a repris son prénom original (David) et a émigré dans votre pays dont il est devenu un éminent citoyen.

Le but de la présence est de vous demander, au nom de notre famille, de faire arracher cet arbre: je crains qu'Aimable Citron, s'il était encore en vie, eût regretté d'avoir risqué sa vie pour sauver celle d'un Israélien. Et je suis sûr que pas plus que nous, il ne saurait supporter que notre nom soit affiché (à quelque fin que ce soit) par le pays où David, ses enfants et ses petits enfants reproduisent les comportements, humiliations, fermetures d'université, destruction de villages, création de ghettos par contruction de murs, persécutions, massacres accidentels ou non, ... auxquels le régime nazi nous avait soumis.

Au cas où il serait impossible de faire arracher l'arbre, nous prions respectueusement Votre Excellence de le faire rebaptiser; et si vous manquez d'idée quant au nouveau nom à lui donner, que Votre Excellence nous permette de lui suggérer "Benito" ou, mieux encore "Adolphe".

Concours di beaté dins l'capitale da Leterme

9.11.06

Cwè esse ki tôune alintou d'el Tere ?

L'etat intellectuwel des francophones est i meyeu ki li cén des Francès ?
Vweyoz (il a bråmint des mégabytes à kerdjî. Eyet Internet Explorer ni li kerdje nén ossi bén qui FireFox/Mozilla)

8.11.06

Anti-Spam ?

Comment les spammeurs ont ils trouvé votre adresse ?
Des robots chercheurs explorent vos sites webs et vos courriers pour y trouver les adresses e-mails de vos correspondants ...
Ils acceptent toutes les adresses e-mail qu'ils y trouvent, qu'elles soient fantaisistes ou non, comme p ex : 1. ou 2.
De plus si vous mentionnez une page web, ils l'explorent pour y trouver d'autres pages ou des adresses e-mail et ainsi de suite.

Faire tourner ces robots en rond ?
Si votre site web, votre blog etc mentionnent l'adresse de deux sites web qui se mentionnent l'un l'autre, les robots chercheurs entament des boucles dont ils ne sortent pas. Et celà autant de fois que votre blog ou site contient de paires de pages qui s'appellent mutuellement.

Il y en a qui peuvent le faire à votre place
Même problème pour les robots si votre blog ou votre site référencent une page qui fait ça à votre place, comme par exemple.

Explications détaillées ... ici

Mi dji n'a pus rén d'ôte a fé po fé eradjî ces robots là: les bounes adresses sont so ci pådje ci.

6.11.06

Santé économique des régions (selon statistiques de Belgacom)

Densité d'utilisation du téléphone - miroir de l'activité économique - ?
D'après les politikîs brusselaires on divreut "esse solidaire aveu Brussele" - mins d'après mi eyet d'après ci cåte Belgacom là, c'est Brussele ki divreut esse solidaire aveu les Walons !
C'est bén vraiye ki l'a bråmint di chômaedje à Brussele (ville) : c'est à caze di l' "effet favella" : Brussele atire bråmint des pôves djins do Marok, d'Afrike noere evnd (1)
Mins n'a nén a discuter ki a Brussele il a trop d'ovraedje po des djins kalifyîs eyet ki d'a bén trop pô (2) dins li redjon walone.

(1) et vos n'd'åroz F:"etc"
(2) trop pô F: trop peu

Pour nos lecteurs moins cultivés:
La densité de l'utilisation professionnelle du téléphone, indicateur du nombre d'emplois dans chaque région est nettement en défaveur de la Wallonie.
Peut être Bruxelles sera-t-elle un jour solidaire de la Wallonie, peut être consentira-t-elle à veiller au nombre d'emplois qualifiés qu'on y trouve.

A l'heure actuelle c'est Bruxelles qui demande que les Wallons soient solidaires des Bruxellois - sans qu'il y eut jamais de contrepartie : pour asseoir sa puissance l'Etat fédéral devait avant tout calmer les récriminations permanentes des électeurs de Mr Leterme, en investissant dans la région Flamande

On peut arguer que le taux de chômage à Bruxelles est du même ordre de grandeur que celui des zones wallonnes les moins favorisées, mais pour celles-ci la cause en revient à la reconversion industrielle, alors que pour Bruxelles il s'agit de "l'effet Favella". Y augmenter les emplois qualifiés n'y changera pas le taux de chômage. La carte Belgacom le démontre à suffisance.

Ene bele invention

... po les djins ki rôlént so les otostrådes di France: ça ni cousse nén bråmint des liårds, c'est ledjire, c'est nén målåjhey a riployî po mete dins li cofe da vosse n' oto.


Pour nos lecteurs moins cultivés :
Belle invention pour ceux qui roulent beaucoup sur les autoroutes françaises : c'est peu couteux et complète avantageusement les WCs qu'on y appelle "à la turque" (en wallon "cabinet come in France").